Faire partie de l’équipe d’encadrement du MOOC

Faire partie de l’équipe d’encadrement du MOOC

Depuis la 3ème édition, j’ai la chance de faire partie de l’Equipe d’ encadrement du MOOC ABC Gestion de Projet. Alors si vous êtes curieux de savoir comment cela se passe… je partage ici mon expérience personnelle !

 Le GdP… quand on commence…

Il y a tout juste un an que débutait pour moi la grande aventure du MOOC ABC Gestion de Projet !

MOOC ABC Gestion de projetA la 3ème édition, je regardais, étonnée, l’équipe bénévole, préparer le MOOC, lors des Hangouts tard le soir. Je ne comprenais pas tout… Tout allait très vite, avec à la fois beaucoup d’efficacité, de professionnalisme et d’enthousiasme. Depuis, j’ai, moi aussi, accumulé les heures derrière l’écran, à papoter et à travailler avec mes compagnons de l’Equipe Encadrante, jusqu’à 23H00, et même parfois jusqu’à minuit… Mais, quand on aime, on ne compte pas ! (et je ne suis pas la plus assidue de l’équipe…)

Au GdP3, Rémi Bachelet m’avait fait confiance pour débuter une réflexion sur la communication du MOOC, et notamment, les rédactionnels du site d’inscription et la réalisation de quelques schémas pour illustrer le fonctionnement du MOOC.

schéma de fonctionnement MOOC GDP

Schéma de fonctionnement du MOOC : Version mise à jour pour le GdP5

Il n’y avait alors pas d’équipe de communication : le MOOC GdP par équipe qui a suivi la 3ème édition, a permis, grace au projet « Elargir l’Accès au MOOC GdP4 », de constituer le noyau dur de cette équipe : Thérèse Recalde, Solveig Lerat et moi-même… Nous avons depuis été rejoints par d’autres personnes motivées qui animent les groupes Linkedin, Facebook ou G+ et incitent de nouveaux participants à s’inscrire.

Le GdP3 avait réuni environ 11 000 inscrits. Au GdP4, nous sommes arrivés à plus de 19 000 inscrits et 17 000 au GdP5. Les actions de l’équipe de com y ont contribué…

A la 4ème édition du MOOC, je comprenais mieux la manière de travailler de l’équipe, la différentes missions qu’il fallait remplir, et j’ai alors pu participer à un grand chantier : développer l’accès du MOOC aux écoles et universités. Communication vers les établissements d’enseignement supérieurs, relations avec les enseignants, inscriptions groupées des étudiants sur la plateforme, conseils sur l’usage du MOOC en classe, tableaux de bord et notes finales, questionnaires de satisfaction… Un travail important qui a porté ses fruits : 1543 étudiants, 23 classes, 19 établissements ont suivi le GdP4.

Avec Rémi Bachelet, nous avons rédigé, à ce sujet, un article pour le colloque « Question de Pédagogie dans l’Enseignement Supérieur » : « Intégrer un Mooc dans un cursus de formation initiale »

Pour le GdP 5, faisons encore plus fort… Rémi Bachelet me l’avait plusieurs fois soufflé à l’oreille (dans mon casque et derrière mon écran…) : « Alors, quand est-ce que tu fais un module ? ». Mais passer de l’autre côté de l’écran, face à des centaines de participants, et après le « Grand Prof » Rémi Bachelet… Cela donne un peu le vertige…

Je me suis lancée, portée par les encouragements de toute l’équipe, avec un module optionnel « Management d’Equipe Projet ».

Ce module a réuni plus de 1500 inscrits, dont 1300 ont finalisé le module et 1169, l’ont validé (75% des inscrits). Les commentaires très positifs que j’ai reçus à cette occasion m’encouragent à poursuivre la conception de modules de formation.

Le GdP, c’est d’abord un travail d’équipe,

Je vous ai résumé ici mes contributions personnelles, mais le GdP, c’est d’abord un travail d’équipe, alors, il est souvent difficile de savoir finalement qui a fait quoi…

Toutes les idées sont accueillies positivement. Les uns conseillent les autres, les « anciens » accueillent les « nouveaux ». Le travail est collaboratif, à l’aide des documents partagés sur Google Drive et des réunions à distance en Hangout. Plusieurs équipes collaborent : un premier cercle de conception et d’animation, autour de Rémi Bachelet, puis des équipes de béta-tests, de communication, d’animation des forums lors du MOOC, et d’animation du MOOC par équipe (qui suit l’édition principale du MOOC). Au total, ce sont probablement 20 à 30 personnes (en fait, nous n’avons pas compté…) qui travaillent bénévolement, pour proposer, 2 fois par an, cette  formation gratuite de grande qualité.

Et si les bénévoles sont fidèles au rendez-vous, les participants aussi se réinscrivent souvent d’une session à l’autre pour profiter des nouveautés, comme les 3 nouveaux modules proposés lors de cette 5ème édition et accessibles dès la semaine prochaine.

Car …

Quand on commence le MOOC GdP, on ignore jusqu’où ça peut aller…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *