« Faites de vos apprenants des héros »

Tel était le titre de la première conférence à laquelle j’ai assisté au salon du e-learning. Elle était animée par 2 professionnels de la société MINDEEX

Grace à une analogie avec un film d’aventure, cette conférence expliquait très clairement les phases de l’apprentissage et l’état d’esprit de notre héro, l’apprenant. L’idée était de construire nos formations comme un film d’aventure,avec ses rebondissements,pour arriver au dénouement final : l’acquisition des compétences

Voici le résumé de cette conférence très intéressante :

Le scénario de formation

Pour qu’un film soit passionnant, il faut réunion 4 éléments clés :

  • l’intrigue,
  • le thème,
  • les personnages,
  • un univers

En formation, nous devons  bâtir plusieurs scénari :
1 Scénario pédagogique : pour un quizz, le choix du type de question et de la méthode de notation, par exemple
2 Scénario e-learning : fil rouge théorie/pratique, choix du média pour l’apprentissage : vidéo, son, images
3 Scénario de « l’aventure » : parcours de formation : e-learning pour connaissances théoriques, puis formation présentiel : comportemental, mise en pratique…
Au cinéma, la structure type du scénario est souvent en 3 actes :

1ier acte : la mise en contexte : Il s’agit de présenter le héro, les personnage secondaires, et l’adversaire

2ème acte : l’appel à l’aventure : Un évenement déclencheur lance alors l’histoire. Le héro refuse souvent l’appel à l’aventure, mais il est finalement contraint d’y aller.
Il peut y avoir la mort symbolique du héro nous conduisant à nous demander comment il va s’en sortir. Le doute crée le suspens…

Le 2ème acte demande de l’innovation, un côté ludique, pour créer et maintenir l’intéret. C’est à ce stade que l’on peut perdre les apprenants.

3ème acte : la confrontation finale, et victoire (la plupart du temps). Le scénario e-learning peut être découpé de manière similaire.

Il est possible de rapprocher le scénario de cinéma et celui de la formation, où notre héro, l’apprenant, après une phase de découverte (Acte 1), est conduit à accepter l’aventure : l’acquisition de nouvelles compétences. A ce stade, il peut se perdre : la motivation initiale (si tant est qu’elle existait), fait souvent place au doute, face à la difficulté de l’apprentissage, et aux efforts nécessaires.

Mais nous devons conduire notre héro vers la victoire (acte 3), et avec une forme de récompense.

Dans un film, l’action est croissante. C’est pourquoi nous devons donner à l’apprenant le sentiment de vivre une aventure pédagogique.

Ici, c’est la mise en pratique en situation qui est nécessaire afin d’avoir une transposition didactique.
La formation ne sert à rien s’il n’y a pas la transposition dans le quotidien de l’apprenant. En formation, il est aussi important de valoriser au final.

La charactérisation des personnages.
Luke sky Walker manque un peu de charisme par rapport à Yan Solo (Harisson Ford).
On veut souvent que le héro soit parfait. Pourtant, va-t-on s’identifier au personnage ?
Il est plus intéressant de présenter un héro, qui est initialement une  personne normale avec des faiblesses qu’elle va dépasser.

Notre apprenant est ce même héro, imparfait. Ne pas tolérer le défaut, c’est le condamner souvent à l’échec.  Il est plus motivant, pour l’apprenant d’utiliser des personnages avec des faiblesses et qui arrivent à les dépasser, et de mettre l’accent sur les progrès, plus que sur les échecs en cours de formation.

La  Methodologie de production

Les enjeux au cinéma sont de ne pas voir la longeur du film, ne pas s’ennuyer, pouvoir s’identifier et progresser.
Méthodologie de production : peut-on faire sans ? Tourner un film la camera au point, sans préparation : possible mais quelle est la qualité ?
En formation, il y a différents enjeux : budget, apprenants, hiérarchie, image, clients..
Rater une formation, c’est perdre la confiance de la hiérarchie, des collaborateurs, opposition pour les formations suivantes, d’où l’importance de la méthodologie.

Elements à prendre en compte :

– apprenants, contexte, impact de la formation et encadrement.
– l’importance de la modification de l’environnement du collaborateur suite à la formation (accès à un nouveau poste, nouveau logiciel de travail…)

Il faut aussi repérer le profil des apprenants :
– Experts : connaissent dejabien le sujet; S’appuyer sur eux
– Autonomes : personnes qui personne aller chercher eux même l’info et à s’auto-former
– Novice: découverte, coacher, former.
Réponse: recherche d’ information, espace d’expression, production de supports pédagogiques

Les étapes, avant de mettre en place une formation en e-learning sont les suivantes :
– Transfert de compétence : rencontre des experts métiers
– Définition des objectifs pédagogiques
– Arborescence pédagogique
– Story boarding : séquencer la formation, définir rebondissements, activités… –
– Intégration multimédia : e-learning

Conclusion : voila les 3 piliers d’une formation elearning ou blended learning réussie :
– Apprentissage : contenu
– Rationalisation : couts, matériel…
– Motivation : interactivité et ludique

En enfin, afin que la transposition didactique soit possible, et qu’il y ait un impact dans leur métier, il ne faut pas aller trop loin dans le ludique.

Conférenciers :
Loic Charpentier
Louis Bruni
Mindeex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *