elearn ² – 1-7 Analyse réflexive d’un cours présentiel

elearn ² – 1-7 Analyse réflexive d’un cours présentiel

Voici l’analyse réflexive de mes pratiques d’enseignement, telle que demandée dans le MOOC elearn².

Thème  :  initiation au e-commerce en formation continue pour adultes

J’aimerais pouvoir basculer en format « à distance », tout ou partie de mes cours de web-marketing, afin de pouvoir organiser, selon les besoins,

  • – de la formation à distance tutorée,
  • – de la formation mixte,
  • – de la formation présentielle utlisant la pédagogie numérique.

1. Description de l’activité telle qu’elle s’est déroulée / de la façon habituelle d’enseigner

Ces formations sont organisées par le lycée Jean Moulin de Roubaix, qui héberge une antenne du GRETA Lille Métropole (formation continue de l’Education Nationale). Le Greta répond à des appels d’offres de divers organismes (Conseil Général, Pôle Emploi…). Le contenu de la formation varie en fonction de l’appel d’offre, mais en ce qui me concerne, j’anime toujours à peu près les même modules.

La première session a eu lieu en mars/avril 2013, et la seconde a commencé il y a une dizaine de jours.

Lors de la première « édition », nous avions été surpris du décallage entre les attentes des commanditaires (respectivement le Conseil Général du Nord et Pôle Emploi), et les attentes des participants, demandeurs d’emploi : sur le papier, nous devrions accueillir un public titulaire du  Bac, plutôt jeune, en rupture d’emploi, et les former aux bases du e-commerce pour leur permettre d’occuper une fonction commerciale (assistant commercial). En réalité, s’inscrivent des personnes diplômées Bac+2 à Bac+5, plutôt expérimentées, venant de métiers commerciaux mais aussi de toutes autres fonctions (finance, sécretariat de direction, marketing, technique informatique…) et souhaitant réactualiser leur CV, voire créer leur propre e-commerce. J’ai donc modifié mes pratiques pédagogiques en conséquence.

La formation est courte (2 à 4 semaines), mais intense pour ce public qui a quitté l’école il y a longtemps (30 heures de cours par semaine).

elearn 2 analyse réflexive d'un cours

2. Justification des  choix pédagogiques

Lors de la première session, les participants avaient trouvé qu’ils ne passaient pas assez de temps sur poste informatique. A la place des cours traditionnels de la première session, j’utilise maintenant des techniques de pédagogie numérique. La formation a lieu sur poste de manière quasi-continue.

Le déroulé du module est disponible pour les participants en ligne, avec la démarche à suivre, les activités à mener… J’introduis les activités, les explique, laisse les apprenants travailler et produire, puis organise une restitution / synthèse orale ou écrite (article de blog, lexique…).

Voici le lien avec ce module 1 en ligne 

(je me suis beaucoup inspirée de ce que j’ai vu sur les MOOCs pour préparer ce module).

3. Analyse  personnelle  de  l’activité

Les intérets de cette organisation pédadogique sont :

  • les apprenants peuvent travailler chacun à leur rythme (même si je donne le « tempo », par des changements de thèmes/activité toutes les 1H30 – 2H00). Ils peuvent passer moins de temps sur les sujets qu’ils maîtrisent et en approfondir d’autres. (pédagogie différenciée)
  • Ils sont en autonomie et actifs, ce qui est important pour un public d’adultes.
  • Ils travaillent parfois par 2, ou en groupe, ce qui crée de l’interactivité. Autre type d’interactivité : durant tout le travail en autonomie, je passe de l’un a l’autre pour répondre à leurs questions. Nous avons également mis en place une communauté Google + privée, qui fonctionne bien.

Les difficultés – limites :

  • L’utilisation d’un déroulé de séquence sur internet demande a avoir une certaine « littéracie numérique », ce qui n’est pas le cas de tous les participants adultes en formation
  • Ils sont 14 et passer de l’un à l’autre prend du temps (5 minutes chacun = 1H10). Parfois l’un est « bloqué », et attend mon passage durant 15-20 minutes, si je ne m’en aperçois pas de suite.
  • Parfois les autres participants interviennent pour s’aider mutuellement mais cela peut conduire à des « digressions » entre eux : ils discutent, s’éloignent du sujet initial.

Mais au global, les avantages dépassent largement les inconvénients : les participants semblent satisfaits pour l’instant (fin de formation le 3/12).

4. Analyse de l’activité en regard de modèles théoriques : Modèle IMAP

Information : tous les liens nécessaires vers les ressources sont sur la page web du module : les participants ont peu de recherches complémentaires à faire (je m’assure ainsi de la qualité des sources d’infos). Ils ne font des recherches complémentaires que pour approfondir ces premières lectures.

Activité : les apprenants sont en activité environ 80% du temps de la formation

Pour le module 1 :

  • Observation des résultats de recherche sur leur nom et prénom (e-réputation)
  • Lecture d’articles regroupés sur Scoop it
  • Observation de sites e-commerce (jsuqu’au passage de commande) avec grille d’analyse à complêter
  • Réponse, partage des avis lors de débriefing des activités
  • Partage d’expérience, leurs profils étant très variés, et ils en savent déja beaucoup…

 

Production : 

  • Rédaction d’un article de blog, pour résumer ce qu’ils ont vu
  • Réalisation d’un lexique en groupe
  • etc…

Motivation :

En abordant le thème de la e-réputation en premier, ils voient l’intéret de publier leurs productions en ligne (c’est souvent la première fois pour eux), et donc cherchent à bien faire.

L’interactivité avec les autres apprenants est également favorisée puisque cette formation est en présentiel (pauses, discussions orales…). Les contributions à la communauté Google + sont également intéressantes.

Transposition à une situation de Formation à Distance.

Les supports que j’ai créé peuvent être réutilisés en formation à distance (c’était fait pour…).Je me pose la question pour le « manuel », qui comprend les grilles d’analyse, sur lesquelles les participants prennent des notes. Peut-etre les mettre en PDF avec la possiblité de les imprimer : il n’est pas facile d’apprendre entièrement de manière « dématérialisée ». Un support papier peut être bienvenu pour certains.

La question du tutorat est essentielle si le public reste le même, car les bloquages sont réguliers, et certains participants semblent apprécier l’interaction avec le formateur, qui les « rassurent ».

Certaines consignes complémentaires sont également données à l’oral. Il faudrait organiser des classes virtuelles, car compléter la page du site avec toutes les informations me semble difficile, si on veut garder de l’ergonomie, de la clarté et de la simplicité apparente. Des vidéos personnelles de mon cours seraient aussi utiles.

SUITE : Scenario global des nouvelles formations en blended learning et 100% à distance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *