L’académie de Lille se met au numérique

L’académie de Lille se met au numérique

L’ENT est mort, vive l’ENT

Dès la rentrée, de nombreux établissements de l’académie de Lille se verront dotés d’un nouvel outil pédagogique : l’ENT (Environnement Numérique de Travail) ou plutôt, un nouvel ENT, plus performant, puisque des établissements pilotes étaient déja équipés.

Nous expérimentons l’ENT depuis 2 ans, au lycée Jean Moulin de Roubaix, et j’avoue que personnellement, je m’en servais très peu, puisque nous avions aussi « Pronote », un outil disposant de fonctionnalités bien utiles, comme la saisie des absences, le cahier de texte, la saisie des notes (avec des codes d’accès parents/élèves, pour les absences et les notes).

J’ai eu la chance de participer à la formation au nouvel ENT, en juillet dernier (je dis « la chance » car nous sommes 4 par établissements à recevoir une formation officielle, charge à nous de porter la bonne parole ensuite à l’intérieur de notre établissement…)

Voici donc ce nouvel ENT qui nous permettra d’accèder directement à Pronote, mais qui, en plus :

  •  Gère le site internet de l’établissement – Une fois logé, nous permet de tenir un site par classe (une sorte de blog où professeurs et étudiants peuvent écrire), de chater en ligne (au sujet des travaux en cours, bien sûr) – Les activités pédagogiques sont répertoriées dans une bibliothèque, et peuvent être utilisées dans le cahier de texte de plusieurs classes (au lieu de plusieurs saisies), et même d’année en année.
  • Le cahier de texte devient un outil pédagogique interactif, où l’enseignant peut, à l’avance, préparer les activités (documents à télécharger, sites à consulter, travail à rendre…). A l’heure prévue de début du cours, ces informations deviennent  accessibles à l’étudiant qui peut s’organiser de manière autonome.
  • Le système tient l’inventaire des travaux rendus informatiquement (documents Word ou Excel  par exemple) , et permet la relance numérique des retardataires.
  • Côté évaluation, il est possible de créer un questionnaire d’évaluation, avec les réponses saisies acccessibles via un tableau Excel. Pas de correction automatique, ce que personnellement je regrette (c’est mon rêve de ne plus avoir de copies à corriger).
La gestion du changement pédagogique…

Un outil intéressant, avec lequel nous pouvons avancer en matière de pédagogie numérique, à condition :

  •  que la sensibilisation de tous les enseignants puisse être effective (pas de formation de l’ensemble des enseignants).
  • que les cours se passent en salle informatique (ce qui exclu d’emblée certaines matières, qui n’ont pas de TD par groupe).
  • que l’enseignant dispose d’un poste informatique même en salle de classe traditionnelle. Au lycée Jean Moulin, en BTS, nous avons cette chance (poste informatique + vidéo projecteur)
  • Que les étudiants et professeurs prennent conscience que les outils collaboratifs permettent d’apprendre, si on les utilise bien. Certains étudiants seront tentés de s’en servir comme Facebook, pour des sujets très loin de l’enseignement. Certains professeurs risquent de ne pas utiliser les fonctions de chat et réseaux sociaux, ou les étudiants sont souvent  plus habiles que le professeur.

Personnellement, je suis très contente de cette évolution : j’ai la chance de disposer de bonnes conditions d’utilisation de cet outil, et compte bien tester en classe l’ensemble des nouvelles fonctions.   Nous verrons très vite comment ce nouvel outil sera accueilli par la communauté enseignante…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *