Bitcoins et ecommerce à Euratechnologies

Bitcoins et ecommerce à Euratechnologies

Me voici donc, de bon matin (à 9H00), sur le site magnifique d’Euratechnologies à Lille pour une série de conférences sur les innovations relatives au ecommerce. L’auditorium se remplit lentement : une bonne centaine de personnes assistent à cet évènement.

logo bitcoinLes premiers intervenants, nous parlent de bitcoin , un sujet passionnant, qui m’a motivé à reprendre la plume, laissée depuis plusieurs mois, et à rédiger cet article. Il est émaillé de nombreux anglicismes… C’est comme cela que l’on parle « bitcoins ».

Le premier intervenant (@seb2point0), nous parle de l’opportunité que représente cette monnaie virtuelle. Il y a voit une véritable révolution des transactions, dans un avenir assez proche.

 

 

Les Bitcoin ? Qu’est-ce que c’est ?

Le bitcoin est une monnaie virtuelle, tenue sur un livre de compte sur internet, répertoriant toutes les transactions. Les intervenants du réseau bitcoin valident de la transaction (en résolvant une énigme criptographique). Une fois la transaction réalisée, elle est stockée et visible sur le réseau bitcoin , via les « blockchain » comme blockchain.info.

exemple de transaction en bitcoin

 

Pourquoi le bitcoin est-il intéressant au regard des réseaux bancaires traditionnels ?

Cette monnaie permet de manière sécurisée, instantanée et à des coûts très faibles et sans tiers de confiance, d’effectuer des transactions. Le consensus sur la valeur de la monnaie est distribué au travers du réseau d’intervenants, ce qui remet en question la légitimité des banques. Le réseau est ouvert et complètement transparent, il ne peut pas être contrôlé par une seule personne et reste accessible à tous, exactement fonctionne le réseau internet. On élimine les intermédiaires pour parvenir à un réseau « peer to peer ».

L’avenir de la « sharing economy » par les bitcoins

L’économie collaborative (« sharing economie » ou economie « peer to peer »… ) est en plein essort et les bitcoins devraient y contribuer. Voila quelques exemples d’usage des bitcoins dans un avenir probablement proche :

  • Cloud storage (type Drop Box) : un autre modèle décentralisé est en cours de développement, pour permettre à chacun d’apporter une « place libre » au réseau, sur son téléphone ou son ordinateur personnel, et d’être rémunéré pour cela en bitcoins.
  • Smart Contracts : agents autonomes qui sont sur le réseau peer to peer, capables d’exécuter du code. D’ici 10 ans, les « smarts contracts » seront probablement à l’origine des échanges économiques, sans intermédiaires.
  • Crowndfunding : possiblité d’éviter les plateformes type Indiegogo (qui ont l’inconvénient de prendre des frais) en utilisant une application open-source et la diffuser par ses moyens marketing propres. C’est aussi applicable à la « Crypto-equity » c’est-à-dire le financement des starts ups.
  • Micropaiements : les coûts de transaction associés actuellement aux paiements (Visa par ex…) rendent impossible des paiements de l’ordre de quelques centimes. Pour la diffusion de contenu,  il sera possible de ne payer que quelques centime via les bitcoins qui ne demandent pas de coûts de transaction. De nouveaux modèles économiques vont ainsi voir le jour.
  • Sharing Economy : exemple blablacar : paiements, réputation, gestion des litiges. Il serait enfin possible de mettre en place ce même type de services sans intermédiation.

« En 20 ans,  l’internet a fait évoluer radicalement les usages, le bitcoin est une évolution aussi radicale. »

 La révolution bitcoins se passera en 5 ans, selon notre conférencier car les infrastructures sont déjà là et les usages  également. Il suffit alors de développer et de déployer les nouvelles applications. Beaucoup de start-ups travaillent aujourd’hui à la pointe des ces évolutions.

 

Bitcoins et ecommerce

C’est au tour de  Victor Mertz, responsable marketing de Paymium, entreprise spécialisée dans les bitcoins, de prendre la parole.

SIte internet de Paymium

L’histoire du Bitcoin commence en 2010, par l’achat d’une pizza… dit la légende. Aujourd’hui, 50 000 marchands dans le monde l’acceptent, dont les grands noms : Microsoft, Dell, ou plus proche de nous, Showroom prive.com. Le bitcoin est une monnaie numérique mais permet d’ors et déjà d’acheter des biens physiques.

La mise à disposition des bitcoins  se fait via le portefeuille bitcoin : par exemple, l’application hotwallet proposée par Paymium, téléchargeable sur son téléphone portable.

Pour les ecommerçants, il existe des solutions pour être réglé en bitcoins. Un paiement en bitcoin peut être transféré automatiquement en euros, si le commerçant ne souhaite pas être soumis au risque de fluctuation de cette monnaie digitale. Le coût de l’abonnement au service est d’environ 20€ par mois.

Pour les particuliers, les bloggeurs, il suffit d’ ajouter un bouton de « paiement en bitcoin » en ajoutant une simple ligne de code sur son site.

L’objectif de la société Paymium est maintenant de permettre de recevoir le paiement en bitcoin via le prestataire financier habituel du site marchand. Un partenariat a été conclu avec Optelo (groupe La Poste). Pour les boutiques physiques, Paymium a également noué un partenariat avec Ingenico, pour permettre un paiement en bitcoin, préinstallé sur le terminal carte bleue.

 

L’évolution du cours des bitcoins est-elle maîtrisée ?

Nous en sommes seulement aux prémices, en phase de test. Des académiques travaillent actuellement sur l’application d’une politique monétaire à un système décentralisé (sans banque centrale). Le fonctionnement du réseau bitcoin est le même que celui d’internet. Il dépasse les frontières et les Etats. La puissance des « calculateurs » est énorme et très difficile à affecter techniquement. Par contre, concernant l’aspect financier et le cours de la monnaie, le volume de bitcoin en circulation est faible (3Mds de $),  au regard des masses monétaires et donc relativement simple à affecter par des ventes ou achats massifs. L’évolution du cours de remet pas en question le développement de la monnaie bitcoin sur le long terme. Un bitcoin est divisible à 8 décimales. Le processus de création monétaire est défini et partagé. Le volume possible de bitcoin peut à terme en faire une réelle alternative aux monnaies, d’autant que d’autres crypto-monnaies se créent, adossées sur bitcoin.

 

Le bitcoin : un bon placement ?

Voila l’évolution des cours de la monnaie sur 2 ans.

cours du bitcoins 2 ans fin avr15

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ceux qui ont cru pouvoir devenir millionnaires grâce aux bitcoins attendent encore…

Alors, prêt à parier sur les bitcoins ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *